La municipalité déplore « d’importants dommages récurrents commis notamment sur l’aire de jeux des enfants. Des éléments de sécurisation, des panneaux d’information, les grilles de protection et des jeux ont été vandalisés  notamment par le feu. »

Devant ces dégradations récurrentes, le coût des frais engagés et l’insécurité du lieu,  la mairie n’a, d’autre choix que de supprimer les installations dédiées aux plus petits.

Les bancs ont été enlevés l’été dernier afin d’éviter les rassemblements nocturnes d’individus qui portaient atteinte à la tranquillité des riverains.

Une aire de jeux plébiscitée par les enfants et leurs parents verra le jour dès la fin de la construction de la médiathèque prévue courant 2022.

La ville tient à rappeler « que les auteurs  de ce type d’infractions sont passibles de peines de prison et de fortes amendes » et  « que le père et la mère d’un auteur mineur sont solidairement responsables du dommage causé par leur enfant habitant avec eux ». Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie Nationale.